artisanbois

L’artisanat en France : une belle histoire des métiers de toujours

Les métiers artisanaux se spécifient par la nature de leur profession et leur taille. Elles utilisent, dans leur grand part, au moins dix ouvriers et doivent conditionner un exercice de production, de réparation,  de mutation  ou de prestation listée au répertoire des professions.

L’artisanat  français: un secteur  moteur de l’économie

L’artisanat en France est un secteur qui intéresse de plus en plus  de monde, des cadres comme des jeunes souhaitant se reconvertir. Même si  ce domaine est particulièrement constitué de petites firmes,  l’histoire de l’artisanat française occupe une place importante dans l’accroissement de son économie. Il rassemble environ 510 exercices différents avec environ 250 professions. Il s’agit alors d’un métier très considéré en France. Le nombre de société  artisanale qui existe actuellement en France est approximativement 1 300 000. Ce domaine en ébullition transcrit 3,1 millions de travailleurs dont  les 23% sont du sexe féminin. Plus encore, il dispose un chiffre d’affaires d’environ 300 milliards  qui restent en perpétuelle augmentation, car le métier d’artisan en France se développe énormément. Dans la généralité des cas,  une firme artisanale  dispose au moins dix travailleurs en fonction de l’activité.

Des métiers en constante évolution

Le secteur artisanal regroupe 250 métiers et 510 exercices. Pour les fonctions classiques telle que la maçonnerie ou la menuiserie s’élargit  l’invention artistique du genre bijouterie, décoration, aménagement ou céramique et les activités plus contemporaines telles que le professionnel climatique,  le génie en image et en son ou encore  la microélectronique. Ces nouveaux exercices sont apparus  par  l’étonnant développement des dispositifs de communication, l’apparition de nouvelles matières et l’application de nouvelles technologies. De récentes branches se trouvent en  pleine expansion  afin de ne pas mentionner que le traitement des déchets associé à l’écoconstruction. Et dire que les fonctions  d’artisan françaisqui font  considérablement partie de la propriété immatérielle française. On considère ici les métiers des sérigraphies, de chaumiers, de gantiers participant à la propagation de savoir-faire en France vers l’extérieur. Beaucoup de ces activités se transforment même en dispositifs  d’attraction touristique pour soutenir, bien évidemment le développement de l’économie hexagone.

Qu’en-est-il aujourd’hui de l’artisanat français ?

On peut dire qu’actuellement, le secteur artisanal français bénéfice d’une belle inspiration existant principalement tout autour du terme « made in France ». D’autres déductions expliquent la réussite des produits artisanaux français. Le fait d’utiliser local  contribue amplement non uniquement au maintien de l’emploi, mais désigne également une action écologique et sociale. On le sait tous,  des objets importés des étrangers doivent faire des milliers de kilomètre pour arriver à destination.  En choisissant  les produits vivants dans la zone installée à proximité, on peut réduire largement l’impact de l’environnement.

Quitter la version mobile